Panorama des fondations et fonds de dotation 2022: témoignage du fonds de dotation Kerpape

L’association Trail de l’huître de Riec-sur-Bélon fait un don au fonds de dotation Kerpape
14 octobre 2022

Panorama des fondations et fonds de dotation 2022: témoignage du fonds de dotation Kerpape

Dans le cadre de la 5e édition conjointe du Panorama des fondations et fonds de dotation organisé par EY, Les entreprises pour la Cité et le Centre français des fonds et fondations, Pascale Stéphan, responsable du fonds de dotation Kerpape revient sur la genèse du fonds et l’importance du mécénat dans le domaine de la santé.

« (…) Nous soutenons des projets innovants autour de la recherche médicale appliquée en médecine physique et de réadaptation, d’innovation sociale autour de l’inclusion et du retour à l’emploi des patients, des recherches en nouvelles technologies, de nouveaux dispositifs qui  feront la santé de demain.

Le fonds de Dotation est là pour financer l’expérimentation et l’innovation (…) des dispositifs qui aujourd’hui, ne sont pas financés par des fonds publics. Il finance les projets portés par les équipes de Kerpape, mais tous les projets de recherche et d’innovation sont de fait en partenariats avec d’autres acteurs, universitaires, industriels, mais aussi d’autres établissements de santé selon le sujet. Les projets partent d’une implication des équipes de Kerpape et d’un besoin identifié. Ces dispositifs médicaux seront peut être ceux qui seront demain dans tous les établissements de santé parce qu’il y aura une preuve de leur pertinence. (…)

Par exemple, dans les années 70-80, les directions ont voulu intégrer une auto-école avec des moniteurs et la possibilité pour les personnes hospitalisées de tester la reprise de la conduite automobile avec des aménagements selon le handicap. Dans les années 90, un industriel, la société Kempf a souhaité réfléchir sur la création d’un mini manche, un prototype à l’époque porté par la société pour permettre aux. Personnes tétraplégiques de reprendre la conduite automobile. Cette innovation est née à Kerpape, parce qu’il y avait l’expertise médicale, des moniteurs d’auto-école, des ergothérapeutes, des patients. Aujourd’hui ça s’est banalisé et même développé avec d’autres réponses qui permettent aujourd’hui à des personnes paralysées des 4 membres d’être totalement autonomes pour conduire leur véhicule. (…) conduire une voiture, aller chercher ses enfants à l’école, aller travailler…

Ce sont des projets qui coûtent très cher et les mécènes à travers leurs contributions permettent de contribuer à améliorer l’accès au soin de qualité de demain. Les prototypes peuvent aller jusqu’à 200 000 euros. Le mécénat permet d’aller plus vite, plus loin (…) c’est extrêmement précieux. »

SOUTENEZ NOTRE ACTION